Ruines du château des Forbins

Famille

Table d’orientation

Table d’orientation

9528463-diaporama

9528466-diaporama

9528464-diaporama

9528465-diaporama

Ruines

Famille

Table d’orientation

Table d’orientation

9528463-diaporama

9528466-diaporama

9528464-diaporama

9528465-diaporama

Ruines

De l’esplanade de la Montjoie, un panorama grandiose sur la Vallée du Gapeau, vous permet de découvrir à l’horizon les Maures et son point culminant Notre Dame des Anges (780 m).

Description

Palamède Forbin (1430 Aix en Provence -1508 Aix-en Provence), seigneur de Solliès issu d’une famille modeste, s’élève avec intelligence dans la société. C’est en 1468 que Palamède achète le fief de Solliès à Jean de Beauvau qui le lui cède avec divers biens mobiliers et immobiliers sur le territoire de Toulon et de Solliès pour la somme de 13.000 florins. Le 20 avril 1469, Palamède fait son entrée dans son fief. Les Forbin furent propriétaires du fief de 1468 jusqu’à la mort du dernier descendant en 1743. Le château fut pillé et détruit par une révolte paysanne en 1578. Devenu Maire du village en 1919, Jean Aicard fera classer les ruines du château des Forbin aux Monuments Historiques dans lesquelles il fera jouer en août 1920, par la Comédie française, sa pièce : « Forbin de Solliès ou le Testament du roi René ». Le succès fut énorme et le petit village de Solliès-Ville connu dans la France entière par l’intermédiaire de la presse locale et nationale de l’époque.

Ouverture

Toute l'année, tous les jours.

Prendre contact

Fermer