Belgentier

Le village de Belgentier au milieu de la Vallée

belgentier

Appelé autrefois Bois-gency, l’aspect actuel du village est typiquement provençal, ses rues étroites, ses tunnels voûtés, ses maisons anciennes aux portes ferrées encadrées de pierres sculptées témoignent d’un riche passé. Belgentier est souvent cité parmi les plus beaux villages Varois.

Belgentier est un charmant petit village à cheval sur la rivière Gapeau. Il est entouré d’un massif de collines plantées d’oliviers, de pins et de chênes qui lui forment un écrin de verdure.
En arrivant au village, vous ne pourrez pas manquer la fresque en trompe l’oeil qui habille le dos de l’église.
En vous promenant dans Belgentier, vous découvrirez de belles rues étroites pavées, reliées par des passages couverts et voûtés. Les maisons anciennes aux portes encadrées de pierres sculptées font apparaître le cachet de ce petit village.
On sent ici que les habitants cherchent à embellir leur village: les fenêtres sont généreusement fleuries, les volets et façades colorées harmonieusement… l’ensemble du vieux village a vraiment beaucoup de charme.
Autour de Belgentier, les collines protègent et abritent le village des vents froids de l’hiver tout en préservant un peu de fraîcheur l’été.

La perle de Belgentier

Belgentier a vu naître une variété d’olive au goût unique, la belgentiéroise. Elle fut la première variété reconnue par l’INRA comme olive de table. Idéale pour la confiserie, c’est une olive grosse, à chair tendre, qui peut être récoltée très tôt, généralement fin août. D’autres variétés bien connues sont également confites à Belgentier : notamment lapicholine, la lucques et la grossane. Ces olives préparées de façon traditionnelle sont le gage de la renommée, elles ont remporté de nombreuses médailles lors de concours régionaux et nationaux, récompensant ce savoir-faire.
La cave oléicole située au cœur du village vous permettra de découvrir ces spécialités.

Une histoire industrielle

C’est en récompense pour sa contribution à la fuite des Maures de la Garde Freinet, que le vicomte de Provence reçoit le domaine de Belgentier vers le XIème siècle, date vers laquelle les premiers chartreux fondèrent leur couvent de Montrieux le Vieux. Lorsqu’en 1285, l’évêque de Marseille autorise la fabrication du verre aux chartreux, ceux-ci apportèrent très vite une certaine prospérité aux Belgentiérois.
Le XVIIème siècle marque l’essor du village grâce aux canaux qui favorisent les cultures et l’installation d’industries telles que les papeteries et tanneries. De 1801 à la fin des années 1990, les tanneries produisaient un cuir souvent lié aux besoins de l’armée. Les bâtiments de l’ancienne tannerie Arnaud sont aujourd’hui réhabilités en logement et accueille l’école communale.

Le XXème siècle est une ère de transition pour le village, les industries ont fermé et les cultures restent aujourd’hui marginales et seule la culture de l’olive se prépare un avenir serein grâce à une production de haute qualité.
Belgentier compte de nombreux vestiges de son riche passé industriel.

Le personnage célèbre

Nicolas-Claude Fabri de Peiresc est né en 1580 à Belgentier.
Ce savant et humaniste fut naturaliste, archéologue, astronome, philosophe… ce qui lui valut le surnom de « prince des curieux ». Cet homme inventif a embelli sa maison familiale et créé un magnifique jardin botanique que l’on peut voir encore de nos jours. Son ordonnancement a servi de modèle pour l’Orangerie du château de Versailles. Ses différents voyages aux quatre coins de l’Europe lui ont permis de rencontrer les plus illustres hommes de son temps : Richelieu, Rubens, Louis XIII, Galilée…

Mort en 1637, il est aujourd’hui oublié du grand public malgré la richesse et la qualité de ses travaux.

Encore visible, le « château Peiresc » date du 17ème siècle. Cette belle demeure compte notamment un vaste jardin aromatique développé par Nicolas-Claude Fabri de Peiresc. Le roi Louis XIV, y séjourne en 1660, accompagné de sa cour dont le cardinal Mazarin et le mousquetaire D’Artagnan.

Plus d’informations :  www.belgentier.fr